Mix Marketing Pharma : la fin du modèle tout VM?

5. février 2009

Depuis longtemps, on sent venir la fin de la course à l'armement dans la promotion pharma. Le dernier rapport de l'IGAS sur ce sujet  vise une réduction de moitié des dépenses promotionnelles en France. Il préconise dans sa recommandation N° 16, pour l'organisation de ce désarmement promotionnel,  d'agir sur les deux leviers que sont la taxe sur la promotion et les objectifs quantifiés par classe de médicament. Les plans sociaux annoncés dans toute l'industrie pharmaceutique touchent presque systématiquement, les forces de vente. La fédération Chimie-Pharmacie-Pétrole de l’Unsa réclame “un moratoire sur les plans sociaux” dans l’industrie pharmaceutique. Selon le Leem, c'est 6 000 postes de visiteurs médicaux qui seront supprimés d'ici 2010 (soit dans un an!). Le Leem et les organisations syndicales ont entamé une réflexion sur l'évolution des métiers de la VM. La variable d'ajustement que représentent les prestataires de la visite médicale commence à souffrir durablement. La récente liquidation judiciaire du groupe MBO (Minkowski Boy Organisation) en est la démonstration. Les autres prestataires de visite médicale commencent également à souffrir. L'estimation du nombre de visiteurs médicaux en 2008 oscille entre 20 et 22 000. C'est donc plus du quart de l'effectif VM (27%) qui va disparaître en 2009. Et comme le mouvement de concentration pharma est relancé avec le rapprochement Pfizer-Wyeth, il y a fort à parier que la décrue des VM s'intensifie, au delà des prévisions les plus pessimistes. Et pourtant, dans les départements Marketing des labos, on continue de dépenser l'essentiel du budget  promotion (pour les professionnels de santé) à alimenter les forces de vente.

 

 

Existe t-il de nombreuses alternatives au média visite médicale? Aussi efficaces que la visite médicale? Aussi simples à mettre en place qu'une visite médicale? Si elles existaient, cela se saurait, et auraient depuis longtems été adoptées parl'ensemble des acteurs du secteur, connaissant leur propension à reproduire rapidement tout ce qui répond au coupe innovation-efficacité. La recherche d'actions de promotion originales et efficaces est une quête permanente au sein des départements marketing pharma. Les départements "Innovation Marketing", "New Medias", "e-business", ... sont maintenant fréquents au sein des entreprises pharma.  Depuis la fin 2008 et le début 2009, nous sommes submergés de demandes de présentation de notre plate forme de e-detailing canal-médecine. Encore faut il être d'accord sur la définition de e-detailing, et sur les résultats que l'on peut en espérer. Depuis 6 ans que nous réalisons des prestations e-detailing, nous sommes conscients des potentialités et des limites du média. La multiplication des actions de  médiocre qualité auprès de la cible de professionnels de santé, non encore habitués au média e-detailing a généré une assez mauvaise image auprès des médecins qui les ont subies. Et il faut déployer des trésors de diplomatie, pour les convaincre d'essayer à nouveau. Le danger est réel, que la certitude de chacun sur le  e-detailing fasse le malheur de tous et tue dans l'oeuf ce nouveau média.

Repenser le Marketing Pharma, sans la visite médicale est aujourd'hui impossible pour la majorité des acteurs. Face au durcissement des méthodes de réception de la visite médicale par les médecins, il faut repenser la manière d'atteindre la cible des professionnels de santé, aussi bien au cabinet, qu'en dehors du cabinet. Avec et/ou sans la visite médicale. Avec un de mes amis patron de marketing, nous avons conçu cette matrice qui permet de faire dans un premier temps une liste exhaustive des actions possibles, puis de sélectionner les plus pertinentes en fonction du marché, du produit, de la situation concurrentielle, des ressources.... J'ai volontairement omis de lister les actions, laissant à chacun le soin de brainstormer à loisir. Le cercle à la croisée de ces actions est le média émergeant par excellence, actuellement presque en phase de maturité, selon la Hype courbe du Gartner, pouvant combiner actions avec ou sans la VM, au cabinet et en dehors du cabinet. Il s'agit d'Internet, qui a dépassé maintenant le stade de la simple boîte à outils, pour devenir un média à part entière. De cette manière nous avons inclus le média internet et toutes ses facettes au sein du mix  marketing. Les actions se combinent naturellement entre elles, alternant e-detailing (au cabinet du médecin), avec ou sans action du délégué médical titulaire du secteur, webconférences, podcasts, cybersessions, interactions sur le site internet.... en synergie avec les autres opérations traditionnelles, en fonction des objectifs précis sur la cible sélectionnée. Ce type de pilotage nécessite évidemment une excellente gouvernance, car les arbitrages sont indispensables pour un fonctionnement harmonieux

E-Marketing santé , , ,